Faut-il écrire tous les jours pour devenir écrivain ?

« C’est en forgeant qu’on devient forgeron » nous dit l’adage. On pourrait donc facilement envisager que c’est en écrivant que l’on devient écrivain. Vérité absolue ou mauvaise idée ? Découvrez dans cet article pourquoi écrire tous les jours peut vous être bénéfique… Ou ruiner votre motivation.

Écrire tous les jours, le seul moyen de forger une habitude ?

Combien de fois êtes-vous allé vous coucher en râlant de ne pas avoir écrit une ligne ? Tous les jours, des centaines de distraction sont susceptibles de vous détourner de vos projets de roman. Le travail, les enfants, la montagne de linge, le repas à préparer, belle-maman qui appelle, un nouvel épisode de votre série préférée… Les excuses sont nombreuses. Or, votre roman ne s’écrira pas tout seul. Il vous faut donc prendre l’habitude de trouver un moment parmi le chaos quotidien pour vous recentrer sur votre histoire. Or, d’après une étude menée par à l’University College de Londres, il faut en moyenne 66 jours pour créer une nouvelle habitude. Alors, si vous voulez que l’écriture devienne un automatisme dans votre routine quotidienne, vous feriez mieux de commencer dès aujourd’hui pour que cela devienne naturel !

Écrire quotidiennement stimule votre cerveau !

Quand vous écrivez quotidiennement, vous prenez une mécanique où les mots coulent de plus en plus facilement. Votre cerveau sait qu’à partir du moment où vous vous êtes attablé face à votre PC ou votre carnet, c’est le moment, il faut libérer tous les personnages qui dorment dans votre esprit ! L’écriture vous permet de mieux organiser vos idées, d’y voir plus clair, et de stimuler votre imagination. La pratiquer tous les jours est donc un bon moyen de garder votre imagination active.

La clé pour une intrigue étoffée et pertinente :

Écrire tous les jours vous permet de rester en contact permanent avec vos personnages et votre intrigue. Il est donc bien plus facile de créer des héros à la personnalité marquée et de penser à résoudre tous les pans de votre intrigue si vous y travaillez tous les jours plutôt que si vous y revenez une fois tous les 2 mois. C’est de la pure logique !

Mais écrire tous les jours est-il vraiment bénéfique pour votre bien-être ?

Écrire tous les jours si vous n’avez rien à écrire, c’est aussi le meilleur moyen de vous démoraliser. Une écriture forcée, ça se sent. Vous relirez vos passages de la veille en vous jugeant médiocre, ou bien vous vous entêterez dans un pan de l’intrigue qui aurait mérité que vous le réfléchissiez encore un peu (voir mon article sur les étapes avant de commencer son roman). Alors ce n’est pas grave, car écrire un roman ne tombe pas du ciel. La providence ne se penche sur le toit d’aucun écrivain et tout manuscrit doit être retravaillé, encore et encore. Mais si vous avez tendance à vous démotiver facilement, le fait de vous forcer peut ôter tout le plaisir que vous trouvez dans cette entreprise et affecter le jugement que vous portez sur votre ouvrage.

Alors, tous les jours ou pas tous les jours ?

Mon conseil perso, ce serait d’écrire tous les jours, mais pas forcément sur votre histoire. Tenez un petit carnet où vous notez vos pensées, pourquoi pas les évènements de la journée. Imaginez de petites histoires de quelques lignes dans le métro, aux toilettes, ou pendant cette réunion qui n’en finit plus. Mais si vous bloquez face à vos personnages, ne vous braquez pas. Respirez un grand coup, vous retenterez votre chance demain. Si vous commencez à vous culpabiliser, alors c’est la fin ! Ce qui est certain, c’est que vous trouverez peut-être quelques passages mauvais le lendemain, mais vous serez heureux A CHAQUE FOIS d’aller vous coucher en ayant ajouté quelques lignes à votre texte. Alors à vous de trouver votre rythme, maintenant.

Et vous, vous écrivez de manière occasionnelle ou quotidienne ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *